Aux Inrocks ce sont des petits coquins

Publié le par La Fille du rock


Nos amis des Inrocks ont décidé de baisser la culotte pour acclamer ces deux mois d'été. Après tout l'adage dit bien Sex, Drugs et Rock'n Roll, parfois avec un peu de Sun... Voici donc un numéro très hot à lire sans gêne sur la plage (ben oui les Inrocks c'est autrement plus classe que Playboy ou Entrevue !).

EN COUVERTURE
La légende dit qu'à 18 ans et deux jours, Sacha Grey a poussé la porte des studios de cinéma pour se lancer dans le porno. Puis elle a choisi son pseudo de hardeuse : Anna Karina. Portrait d'une révolutionnaire du X.ENQUETE / LE SEXE AVEC FACEBOOK Plus grand terrain de chasse du monde avec ses 250 milions d'utilisateurs, le réseau social est il le sport idéal pour la drague ?

ENQUETE / RESTER VIERGE
(NDLFDR : trop tard pour moi)
La virginité, un enjeu politique ? C'est le cas aux Etats-Unis, où s'activent de redoutables groupes de pression. En Europe, c'est plus une philosophie. Pourquoi on ne baise pas : Réponses en 7 points clés (à défaut de G).INVENTAIRE / MOURIR DE PLAISIRLe décès de l'acteur David Carradine a filé un gros coup de flip aux nostalgiques de Kung Fu comme aux adeptes deu jeu du foulard. Petite généalogie des morts célèbres dans des positions embarrassantes.

ENQUETE / ESCORT BOYS
Nécessité économique, vrai choix professionnel ou divertissement occasionnel, la prostitution masculine a trouvé avec Internet un nouveau territoire.

STORY / PIERRE BOURGEADE
Erotomane écrivain, Pierre Bourgeade est l'auteur d'une oeuvre monumentale, totalement dédiée au fétichisme. Comme l'un de ses livres posthumes, vertigineux éloge de l'adoration aux seins, aux fesses, au rouge ou à la boue.

STORY / LE NEW BURLESQUE
Né au Etat-Unis dans les baraques à strip-tease et sous la frange de Betty Page, mix glamour de freackshow, le burlesque connaît une nouvelle jeunesse : spéctaculaire et bon enfant. Histoire d'un genre qui n'en finit pas de revenir.

SEXORAMA
Internet, DVD, livres, BD et bons plans.

Publié dans Ma bibliothèque rock

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

phi 03/08/2009 17:21

Hello, tout d'abord blog très intéressant et très...live vivant quoi !! J'aime beaucoup ta manière d'écrire. Je n'ai pas lu ce numéro des inrocks qui m'a l'air tout à fait intéressant. Sexe font bon ménage au final non je ne veux pas parler de ce vieux cliché de groupies, Iggy Pop baissant son froc, ou Madonna dans des élucubrations de porno chic et pas choc. La musique peut être tribale, forte, violente et sensuelle, voire sexuelle je pense à certains riffs hypnotiques, certaines silhouettes, certaines voix. Je trouve par exemple le dernier Placebo dans cet axe. Mais je suis sur et certain que les inrocks ont su se débrouiller à faire de leur numéro encore une chose exeptionnelle. Peut-être parce que leur rédac en chef ne trone pas au jury de la nouvelle star(mdr).
Bravo pour ton blog et sa qualité
A bientôt...ou pas
phi

La Fille du rock 03/08/2009 18:23


@ Julie : ben moi je n'ai aucun problème à parler de mes moeurs sexuelles. Par exemple je pourrais vous dire que ces jours-ci je fais l'amour dans et autour de la piscine avec mon homme, et ça ne
me dérangerait même pas !

@ Phi : merci pour le compliment, tu repasses quand tu veux. Et je suis bien d'accord pour dire que certaines musiques sont fondamentalement sexuelles sans qu'il ne soit nécessaire de montrer un
bout de sein de la chanteuse ou d'une figurante !


julie 02/08/2009 18:35

Je suis lectrice assidue des Inrock pour mon boulot et ce numéro ne tombe pas dans la vulgarité. Une vraie tentative journalistique de lever un des nombreux tabous qui secouent notre société: le sexe. Malgré la révolution sexuelle, ils sont encore nombreux ceux qui crient à l'hypersexualisation des moeurs. Or, combien sont vraiment prêts à parler de leurs pratiques sexuelles ou de leurs problèmes sexuels sans en rougir? Croyez-moi, très peu.

Fred 28/07/2009 20:34

En tout cas, c'est bien vue, Sacha Grey fait l'actu cinéma en jouant dans le prochain (pas porno) Soderbergh. Les Inrocks tiennent les Asia Argento des années 2010 et sans tatouages au dessus du sexe.
Ils sont forts, on les critique mais on les aimes bien quand même non ?

La Fille du rock 31/07/2009 11:26


@ Fred : figure toi que je n'ai pas réussi à trouver ce numéro en kiosque. J'ai fait 2 magasins Relay et à chaque ils avaient épuisé leurs stocks ! Epatant... Finalement c'est peut-être un blog de
fesse que j'aurais dû ouvrir, ça intéressera toujours plus de monde que le rock ;)


fred 28/07/2009 20:30

Comme tous les ans. mais isl gardent une apporche "inrocks" du sujet (comme d'hab aussi)

Ba au Inroks, on se branle 10 mois par ans sur la culture pour baiser comme des porcs pendant l'été, c'est du propre.
le "legitie porno, c'est toujours un délire chez les inrocks ou comment rendre bobos l'asticage de nouilles. Cela dit, pour la branlette, les inrocks reste une référence (surtout arnaaud vivant pour le cinéma)
Mais c'est toujours plus classe que gros nichons mag ou salope hébdo ^^

rubrique en vrac 28/07/2009 20:02

Je ne l'acheterais que pour les articles... Bien evidemment