20 Ans abuse des blogueuses au détriment des journalistes

Publié le par La Fille du rock

Je suis scandalisée ! J'ai été contactée ce jour ainsi que d'autres blogueuses afin de participer à la rédaction du magazine 20 ans (non ce n'est ça qui est scandaleux, quoi que...). L'info choquante c'est le tarif qu'ils proposent (pour ne pas être accusée de quoi que ce soit je cite le mail) : "Les moyens étant encore très limités, un article d'une page publiée sera rémunéré 10euros et deux pages 20euros."

Tout d'abord il s'avère que certains blogueurs gagnent bien plus en écrivant bien moins (billets sponsorisés).

Mais surtout, surtout, c'est dégueulasse pour les journalistes ! Sous quel prétexte faudrait-il piquer du boulot aux pros pour le refiler à des amateures ?
Attention, je ne présage pas du tout de la capacité de "simples blogueuses" à écrire des articles convenables pour un magazine féminin, certaines ont une plume extraordinnaire.
Mais en reléguant cette activité à un simple hobby ("tiens je sais pas quoi faire ce soir, et si j'écrivais un article pour Pouf' Attitude ?") on détruit du boulot pour des journalistes ou des pigistes.
Imaginez un peu, à 10 euros la page (ce qui représente une grosse quantité de travail), il faudrait rédiger 132 pages dans le mois pour toucher le SMIC (et encore ça dépend si on parle net ou brut).

Certaines blogueuses vont sûrement accepter car c'est sympa à mettre sur son CV et qu'elles n'attendent pas ça pour vivre, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
La direction de 20 ans veut profiter de la situation, et ça, c'est mal...

Publié dans Une vie rock'n roll

Commenter cet article

luluberlue 08/12/2009 21:36


salut,
tout est vrai, il n'y a que des stagiaires de la 3ème au BTS. Les magazines sont écrits avec les pieds. Tout est de l'escroquerie. Ils sont payés avec un lance pierre. Les locaux sont inexistants.
Rien n'est déclaré. On est revenu au moyen age. C'es magouilles et compagnie la dedans.


Philippe NIEUWBOURG 01/08/2009 09:41

J'espérais ne pas avoir à revenir sur ce billet... mais malheureusement, 20ans semble être parvenu à publier un numéro 2. Le silence assourdissant du SNJ (Syndicat National des Journalistes) sur le sujet me donne encore plus envie de publier ce "droit de suite".

Autant les annonceurs du nouveau n°1 de 20ans pouvaient éventuellement ne pas être au courant des méthodes qui allaient être employées pour le réaliser (rédactrice en chef stagiaire, pigistes à quelques euros la page...), autant ceux qui ont signé pour être présent dans le numéro 2 ne peuvent plus ignorer les méthodes employées par ce magazine.

En annonçant dans 20ans, ils cautionnent la méthode.
Les annonceurs de ce numéro 2 sont : Pain de Sucre, Rip Curl, Berenice, Kookaï, J'ai Lu (on cherche encore pourquoi, ça doit être une pub gratuite...), et quelques centres de formation, autopromotions et sonneries téléphoniques...
Ca ne fait pas lourd pour financer un magazine de 100 pages, environ 4 pages de pub payantes ! Tiens d'ailleurs la pagination a baissé... Et oui, car en sous-payant le contenu, on s'attire les foudres de la blogosphère, du coup les annonceurs sérieux fuient, du coup on n'a plus d'argent pour payer le contenu...

Concernant le "contenu" justement, le niveau des articles est aussi élevé que ceux du numéro 1, je vous donne quelques titres :
- Test, quizz sexo
- Beauté, ma stratégie anti-kilos
- Sexo, où faire l'amour ?
- Un été pour séduire
- 10 jeux sexo pour un été très chaud
- Vécu : trouvez-moi un homme !
- Combien valez-vous en sexe ?
- Attirez-vous les bons coups ou les tocards ?
...etc...

A vous de voir si c'est un achat indispensable (1 euro 95) pour l'été.

Pour en revenir aux annonceurs, il s'agit essentiellement donc des marques de vêtements ciblant les pré-adolescentes avec des pubs mettant en scène de fausses "20 ans" jouées par des mannequins de 14 ans... je sais c'est compliqué ;-)
Des marques qui finalement ont toutes les raisons de s'entendre avec le magazine... puisqu'elles fabriquent toutes leurs produits en Asie. Et quand vous vendez plusieurs dizaines d'euros un maillot de bain fabriqué en Chine qui comprend au bas mot 30 cm2 de tissu et vous a couté 1 ou 2 euros... vous n'êtes finalement ni étonné ni gêné qu'un magazine emploie les mêmes méthodes.

D'ailleurs à quand un numéro 3 de 20ans rédigé en Chine ? Je suis sur qu'il y a encore de la marge de progression pour améliorer la rentabilité.

La Fille du rock 03/08/2009 18:29


@ Philippe : Merci de nous tenir informé de cette non-suite aux pratiques douteuses de FT Medias. Figure-toi que j'ai reçu un mail de la rédaction m'annonçant que le 1er numéro avait été un succès
(comme si j'en avais quelque chose à f*).

Le sommaire est très alléchant il faut l'avouer, et le contenu semble indispensable à toute jeune fille (du cul du cul du cul).

Quant aux annonceurs qui ont acheté de la pub dans le n°2, peut-être ont-ils "seulement" souhaité profiter du buzz (même négatif) autour du 1er numéro ? J'ose espérer que le succès annoncé par la
direction est exagéré et n'a d'autre but que d'attirer d'autres annonceurs. Je ne pense vraiment pas que le magazine est un avenir sur le long ni même le moyen terme...

On garde l'oeil ouvert quoi qu'il en soit...


Snow__Black 28/05/2009 12:22

Bonjour,
C'est en cherchant des infos sur ce monsieur que je suis tombée ici...
J'ai été contactée il y a quelques jours afin de fournir une maquette pour un magazine pour jeunes filles (je suis graphiste maquettiste) ; pas très bien payé certes...mais je crache jamais sur du travail...
Aussi en vous lisant je me pose des questions sur le sérieux de la personne...je crois que je vais tout simplement laisser tomber !

audrey 28/04/2009 11:45

excuse moi j'ai peut être mal suivi la suite des évènements mais ça en est où alors ?
J'espere pas loin du tout !!!

ElJi 27/04/2009 22:04

toi, t'es quelqu'un de bien!