Jamendo fait la nique à l'Hadopi (pique nique douille, c'est qui l'andouille ?)

Publié le par La Fille du rock

Vous l'aurez remarqué, je ne m'étais pas encore lancée dans les articles commentant le projet Hadopi défendu par notre chantalgoyesque Christine Albanel. Franchement, ça me gonfle. Il y en a de partout, et de très argumentés, je ne voulais donc pas m'amuser à en remettre une couche qui finalement n'apporterait pas d'eau au moulin.

Je suis loin d'avoir une vision d'ensemble qui me permettrait d'aller plus loin que "c'est un projet débile".

Par ce que c'est un projet débile ma bonne dame. A force de vouloir résilier les abonnements Internet à gogo, les FAI vont peut-être finir par faire la gueule. J'dis ça...

Enfin bref, je voulais réagir à un article lu hier sur Numerama qui parle du site de musique libre Jamendo . Celui-ci a anoncé qu'il offrira un mois d'abonnement à Internet aux utilisateurs qui parviennent à convaincre les lieux publics, d'ordinaire assujettis à la Sacem, de diffuser des oeuvres sous licence libre.

Pas con du tout comme initiative. Ceci dit ça m'en rappelle une autre, qui elle n'est pas nouvelle. C'est le projet AIMSA qui incite des stratuctures de toute sorte (le coiffeur du quartier, le bar du coin, la bibliothèque) à diffuser les artistes inscrits sur le site : c'est de la musique libre donc ils reversent que dalle à la SACEM, ils permettent à des artistes à accéder à un plus large public et c'est complètement gratuit et légal.

Voici donc deux belles alternatives au monopole de l'industrie musicale qui cherche par tous les moyens à conserver ses quelques deniers.

Vous aurez au passage tous remarqué l'explosion du prix des places de concert et cette incroyable propention qu'ont les artistes à nous vendre aujourd'hui un DVD live avec le string frappé du logo du groupe et le mug I love Machin-Chose. Bref, qu'on arrête de nous les briser avec ces histoires de téléchargement.

Ils sont à la rammasse, qu'ils l'acceptent enfin et avancent !

[he, vous avez vu ma nouvelle typo ?]


Publié dans Musique numérique

Commenter cet article

Fred 13/03/2009 10:02

Les initiatives de AIMSA et Jamendo sont très sympa, compatible avec le marché traditionnel .....mais ne sont pas de solutions de productions mais des alternatives à la distribution. De bonnes alternatives, malins, bien pensé, innovant. Mais ça reste de la distrib.

"Ils sont à la ramasse" Tu parles de qui là avec le "ils"?

La Fille du rock 14/03/2009 14:02


"ils" ce sont les professionnels des maisons de disque.
Ouais bon, comment ça il était pas clair mon billet ?