J'ai survécu à un concert de Marilyn Manson

Publié le par La Fille du rock


Ca vaut le coup que je vous le raconte quand même, parce que je ne faisais pas la fière lorsque j'ai proposé à mon petit frère de lui offrir sa place pour son anniversaire ET de l'y accompagner (je trouvais que 15 ans c'était trop jeune pour mourir).

Juste pour vous resituer un peu, Marilyn Manson c'était pour moi le mec qui balançait des poussins dans la salle avant un concert et annonçait qu'il ne commencerait pas le show tant qu'il y en aurait encore un en vie ! Même si je me disais bien qu'il y avait un peu de légende urbaine là-dessous, je ne doutais pas une seconde qu'il était complètement cinglé sur scène.

Ca se passait donc à Bercy en juin 2007. Arrivés sur le parvis, on s'insère tranquilement dans la file d'attente, médusés par les gens qui nous entouraient : des jeunes filles et jeunes hommes au style gothique absolument magnifiques qui semblaient défiler dans un tourbillon de dentelles noires, corsets, maquillage blaffard sophistiqué, chapeaux de toutes formes, bottes compensées interminables...

Première désillusion donc : les fans de Marilyn Manson ne sont pas des buveurs de sang pataugeant dans la violence extrême. Yeepi, j'ai des chances de m'en sortir.

Je zappe la 1ère partie du concert parce que tout ce que je pourrais vous en dire c'est que le groupe était francophone (wha, l'info qui tue).

Le décor se dévoile finalement pour le show du Révérand : dans une ambiance très "cathédralesque" avec d'énormes candélabres surmontés de cierges électriques (c'est beau la technologie) apparaît Marilyn Manson avec un micro camouflé dans un immense couteau de boucher (en vrai je ne l'ai su que plus tard parce que sans mes lunettes je vois que dalle de loin).

Il s'est avéré que je connaissais presque tous les titres joués ce soir là (merci MTV), et je dois avouer que ça avait une sacrée patate sur scène.

Le détail qui tue
A chaque fois que Marilyn Manson faisait tomber son pied de micro (délibérément ou non), un assistant se précipitait sur scène pour le lui redresser. Et le mec est payé pour ça (dans le même genre le batteur Mike Portnoy a également son assistant perso qui lui arrête ses cymbales pendant qu'il joue).

Conclusion
Le concert reste un très bon souvenir pour moi, je ne me suis pas faite manger et j'ai passé un excellent moment. Mon petit frère est même descendu dans la fosse et a, je pense, été comblé par cette soirée (il a fait comme les grands !).


Publié dans A propos de zik

Commenter cet article

lett arnaud 21/01/2009 16:09

slt , jolie blog mais j'ai un ptit commentaire a faire sur ce sujet

pour moi le concert de marilyn ( a paris en 2005 ) a été décevant a plus d'un titre , pas de réel spectacle , ni de retour au rapel

en gros , il est venus sur scene , a chanté et est partis

moi qui me suis tappé + de 500 km pour allé le voir j'en suis vraiment dégouté

si je peux te conseiller un beau concert , c'est ceux de rammstein , super spectacle avec de sacrés mise en scene ( du tonnere de dieu )

@ + bonne journée a toi ;)

La Fille du rock 21/01/2009 18:35


C'est vrai que pas de rappel, c'est vraiment naze (même s'il y a des groupes qui se sont donné pour règle de ne pas en faire, mais c'est une autre histoire).
Je t'avoue que dans la mesure où j'y allais un peu à reculons, je n'ai pas été trop exigeante quant au spectacle.

Par contre c'est vrai que Rammstein en live ça détonne, artificiers et tout le tremblement...


Vaness 16/01/2009 13:08

"Et tu fais quoi dans la vie ?" "Moi ? bah je suis stoppeur de cymbales !"
Ahahaha, c'te bonne blague ! :o))

Bon euh sinon, juste pour dire que je suis jalouse que tu aies un frère qui aime le "rock" (oui MM, je considère pas vraiment ça comme du rock donc je mets des guillemets).
tu veux pas l'échanger contre le mien : 18 ans, tout frais, et... teufeur ! (pourquouuuaaaaaaa ?)

fred 16/01/2009 11:17

Et les poussins alors ?

La Fille du rock 16/01/2009 11:23


Il semblerait qu'ils n'aient rien à voir dans cette histoire. Par contre on a échappé à la masturbation en public (constatée dans d'autres salles) ou l'humiliation d'un gars du public sur
scène...

C'est peut-être pour ça aussi que je ne suis pas traumatisée :)