Un livre plein de sexe, de drogues et de rock'n roll

Publié le par La Fille du rock

"In bed with... 24 groupies racontent" de Pamela Des Barres.
Non ce ne sont pas 24 groupies qui racontent leur folle nuit avec Madonna (cf le documentaire In bed with Madonna pour ceux qui ne suivraient pas), mais il y a de la fesse quand même : des folle furieuses racontent leurs aventures avec des dieux du rock.

Pour vous donner un ordre d'idée du contenu sachez que les mots qui reviennent le plus souvent sont "bite" et "sucer" (remarquez ils vont plutôt bien ensemble, héhé) ainsi que "j'étais complètement défoncée". Tout un programme n'est-ce pas ?

Les histoires se ressemblent pour la plupart : des filles folles de musique, captivées par l'aura de ces rock stars qui se trémoussent devant elles qui se transforment en déversoire à sperme (oui cette image est dégueulasse) rien que pour passer du temps avec leurs idoles avant de tomber enceinte puis d'épouser un manager ou un roadies (mais jamais une star du rock). Ca donne envie hein !

Et pourtant on a presque du mal à les considérer comme des traînées lorsqu'on les lit : elles parlent avant tout d'amour pour la musique "La musique était tellement magique ! Ce n'était pas vraiment pour le sexe. Ce n'était pas seulement à cause de la gloire. Il fallait que j'aime leur musique."


Attention, il faut remettre dans le contexte, les conquêtes dont il est question sont tout de même les Rolling Stones version non ridée, Franck Zappa, Iggy Pop, Steven Tyler... On parle des années délurées fin 60's et 70's où il faisait bon s'envoyer en l'air avec un peu de speed ou de LSD. "Le mot groupie n'était pas une insulte. C'était preque prestigieux. On était comme leur petite maison pendant qu'ils étaient loin de chez eux" (j'aime bien cette image). Pour moi qui n'ai pas connu cette période, c'est forcément difficile à imaginer.

Enfin, même si je ne me revendique pas du tout de la catégorie "groupie" (ce mot a trop de consonnances hystériques pour moi), ça m'intéresserait quand même de creuser un peu la question "mais qu'est-ce qui pousse ces filles à se donner toutes entières à ces hommes".
1/ Parce qu'ils sont innaccessibles, ça c'est sûr.
2/ Parce qu'ils sont beaux, alors là c'est déjà moins une vérité absolue.
3/ Parce qu'en montant sur scène ils obtiennent un statut d'homme inaccessible au commun des mortels.
4/ Parce que s'il y a déjà tellement de filles qui hurlent à se pâmer en les voyant, c'est qu'il doit bien y a voir une bonne raison (oui c'est con des fois les filles).

Je cite d'ailleurs la groupie Miss Mercy qui dit à propos des Rolling Stones : "Je me suis vite sentie attirée par l'onde de la célébrité et du pouvoir".
Donc 5/ Si je suis vue au bras d'une star, on va un peut-être me prendre pour une star (logique implacable).

En tout cas promis je vais plancher sur le sujet et j'essaie de vous proposer au plus vite le fruit de mes recherches !

La groupie rigolote (mais quand même givrée)
C'est Cynthia qui a réalisé des moulages de penis durant toute sa carrière de groupie. Elle propose aujourd'hui une boutique en ligne (très moche mais qui a le mérite d'exister).



Publié dans Ma bibliothèque rock

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fred 08/01/2009 13:13

Une grande époque ! Imaginez aujourd'hui la vie de groupie à la sortie des concerts des Tokio hotel. entre pédophilie et désillusion. tout un programme.
Décidément, tes articles sur les livres sont excellents.
Comme Vaness, je veux le noms du petit de gauche sur la photo.

La Fille du rock 13/01/2009 16:45


Apparemment c'est un moulage qui a foiré, le type n'était pas très à l'aise et a bougé avant que le moulage ne soit sec du coup tout s'est effrité (je parle du moulage bien sûr) et il ne reste que
ce ridicule petit bout. Mais elle précise que celui à qui il appartient est particulièrement bien membré (j'ai la flemme de chercher dans le bouquin qui c'était).


Vaness 08/01/2009 11:05

Rah j'adore Pamela Desbarres. J'ai déjà lu ses confessions à elle toute seule et c'est quand même très sympa à lire. Celui-ci sera le prochain !

(ps : à ton avis, c'est à qui le tout petit kiki rabougri là ? Un guitariste ou un batteur à ton avis ? ;o))