J'en ai ma claque de Rock One

Publié le par Lindt

Et c'est peu de le dire. Hier j'ai chiffonné le mag, l'ai jeté à terre et violemment piétiné de rage (si si, je vous jure).

Il y a un peu plus d'un an on a décidé avec les gars du groupe de chacun s'abonner à un mag de musique / rock pour mieux comprendre leur ligne éditoriale d'une part (et ainsi mieux savoir pour quelle rubrique on pourrait être chroniqué...) mais surtout pour voir un peu ce que font des groupes de notre style ou de notre niveau de développement (ce que l'un peut atteindre, nous pouvons y parvenir également).

Bref, je me suis tapée Rock One. Et là ont commencé mes crises de nerf mensuelles.


On se bouffe du Tokyo Hotel, Killerpilze, Lafee, Nevada Tan (désormais Panik) à outrance : du rock allemand pour ados prépubères, hyper marketés.
Et depuis quelques mois ce sont les groupes de J-rock et visual key qui sont à l'honneur : Versailles, Dio, Cinéma Bizarre... Un défilé de gars fringués en princesses nous faisant oublier qu'ils font de la musique. Pour le coup, leur place serait plus sur des podiums.

 

Seul problème : le mag ne fait qu'encenser tous les groupes qu'il chronique. Pas de bol pour In Flames parce que leur dernier album est daubesque (mais bon, vu qu'ils commencent à avoir une certaine notoriété, il aurait été dommage de ne pas en parler et de manquer de grappiller quelques lecteurs supplémentaires).

Du coup tous les CDs chroniqués obtiennent des notes entre 6 et 9 (sur 10) : whaou, serions-nous tous devenus ultra bons ? C'est vraiment naze, où est la valeur ajoutée du magazine ? A l'inverse, Hard Rock Magazine n'hésite pas à descendre des albums que le journaliste aura jugé mauvais, mais en argumentant (sinon c'est trop facile). Idem pour l'excellent webzine Osküre. Ici les notations ont une vraie valeur...
 
Bizarrement on retrouve aussi une chronique ou article des groupes ou artistes qui ont acheté de la pub (ce n'est systématique je le concède, mais c'est une tendance bien marquée quand même, business is business) : In Flames, Cinéma Bizarre, Ultra Vomit, Ill Nino...en avril.

Plus tard je vous ferai un best-of des fautes de syntaxe, grammaire et orthographe dont pullule le magazine... Des grands moments en perspective !

J'ai hésité avant de faire ce post et de me griller (ho mince, nous ne serons jamais chroniqués chez eux, 'suis trop dégoûtée), mais cette vague de ras-le-bol qui m'a submergée était trop immense. Si je ne partageais pas tous ces resentiments je risquais la noyade.

Ha, je me sens mieux ! C'est bon de cracher sa bile (gniark).

Publié dans Une vie rock'n roll

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eurok 06/06/2008 18:34

oui bravo je salue ton courage quand même
j'ai envie de cracher sur pleins de trucs mais je manque de corones et d'arguments pour ne pas passer pour un pauvre frustré de la vie

Lindt 07/06/2008 09:45


Ben si je peux me servir de cet espace pour pousser mes coups de gueule, c'est quand même top !