Ma rencontre avec Michaël Gentile (directeur de OUÏ FM)

Publié le par Lindt

Hier j'ai rencontré Michaël Gentile, le directeur OUÏ FM. Il a une allure que seuls les directeurs peuvent se permettre ! Baskets sans chaussettes, chemise en dehors du pantalon légèrement entrouverte pour laisser voir une petite moquette foncée, une barbe de quelques jours, les cheveux soigneusement décoiffés... Un style très décontracté qui colle à merveille avec sa
sympathie.

Il a eu hier l'occasion de s'exprimer sur les quotas de chansons en français imposés aux radios par l'état. Et autant vous dire qu'il n'a pas mâché ses mots pour dire combien cette réglementation est contraignante et non pertinente pour une radio rock.

Ainsi sur OUÏ FM on a droit à 35% de morceaux en français, mais comme l'explique Michaël Gentile, une grande partie des groupes français à succès chantent en anglais... Il cite notamment les Daft Punk, Phoenix et autres Cocoon qui ont acquis une renommée internationale, ce qui n'aurait sans doute pas été le cas s'ils chantaient en français.

La radio ne se prive pas pour autant de les programmer, seulement ils ne rentrent pas dans leurs quotas...

Quelle bêtise ! Sous prétexte de préserver la langue française on nous interdit (ou en tout cas on ne nous encourage pas) à nous exprimer dans une autre langue. Pourtant le français n'est pas la plus appropriée pour le rock : une histoire de sonorité, de rythme... "L'anglais s'impose de lui même pour la plupart des artistes rock français. On prend une guitare et ça vient naturellement : cela vient de nos références, c'est une musicalité singulière..."
Et puis si on veut avoir une chance de s'exporter, c'est quand même plus évident avec l'anglais (cf les groupes italiens, suédois, allemands tels que In Flames, Soil Work, Lacuna Coil, Guano Apes, Rhapsody...).

Autant vous dire que j'étais aux anges, un petit sourire niais au coin des lèvres, à l'entendre défendre des artistes français qui ont fait le choix artistique de chanter dans la langue de Shakespeare... Je me permets donc de croire que si le directeur de OUÏ FM est de cet avis, sans doute d'autres personnes influentes le sont également, ce qui peut laisser entrevoir un avenir où on ne nous rebattra pas les oreilles constamment avec le sempiternel "on est en France alors il faut chanter en français".

Remenber, j'en parlais dans l'un des mes premiers posts....

Publié dans Musique numérique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Catmilk 09/05/2008 00:02

Oui n'est plus vraiment ce que c'etait avant...

Lindt 09/05/2008 00:06


Ils se développent pas mal sur le Net, notamment avec 3 webradios : une qui reprend la prog de l'antenne, 1 plus "indé / métal" et une troisième plus "classic rock" (qui reprend le principe de
l'Odyssée du Rock).

Ils sont sans doute moins subversifs aujourd'hui, mais peut-être qu'au travers de ces weradios on peut espérer des programmes plus OUÏFM que Virgin daube ?